jeudi 8 Août 2019

Comprendre et soulager le mal des transports pour bien démarrer les vacances !

enfants plage arrière voiture

Avez-vous déjà eu mal au cœur, le mal de mer, ou le mal de l’air ? Être malade dans les transports n’est pas une fatalité. Ce n’est jamais grave, et il suffit de sortir du véhicule pour que tout s’arrête. Mais que faire lorsque vous avez des passagers en voiture ? Les enfants peuvent particulièrement être sensibles aux maux des transports. Pour que leur trajet (et le vôtre !) soit plus agréable, nous vous partageons ces précieux conseils !

Le mal des transports, c’est quoi ?

petit garcon voiture grimace
Quelles que soient les plaintes de votre progéniture, ne vous inquiétez pas… ce n’est pas grave ! Le mal des transports est une réaction tout à fait attendue du corps humain, et il disparaît tout seul progressivement chez une grande partie de la population.

Son petit nom scientifique, c’est la “cinétose". Contraction entre ”kiné“ pour le mouvement, et ”ose" pour ce qui relatif à la maladie. C’est bien le fait d’être en mouvement qui provoque le mal-être. En voiture par exemple, pendant que les yeux constatent bien un mouvement, l’oreille interne voit bien que vous êtes immobiles. Ces messages contraires brouillent les sens, et créent donc le mal des transports.

Les symptômes de la cinétose

Lorsque l’on est malade en voiture, plusieurs indices mettent la puce à l’oreille. Nausées et vertiges sont parmi les plus caractéristiques. Mais une fatigue excessive, une pâleur et même une perte d’appétit sont des signes qui ne trompent pas. Cet inconfort général rend le trajet pour les vacances particulièrement désagréables, surtout si les sueurs froides entrent dans la partie !

Pour les voyages en train, la SNCF permet maintenant la réservation de places dans le sens de la marche. Mais si vous choisissez un espace famille (avec 2 paires de sièges face à face), il a l’avantage de permettre d’intervertir les sièges facilement, sans se préoccuper des numéros de réservation !

petite jouet bois train

En voiture, en train, en bateau ou en avion, les symptômes sont les mêmes. Si vous aimez les croisières, sachez qu’il peut même arriver d’avoir le mal de terre ! Votre corps habitué au tangage de l’embarcation doit se réhabituer à la stabilité de notre bon vieux sol. C’est ce que l’on appelle l’ironie du sort.

Quelques conseils pour soulager le mal des transports

Aviez-vous remarqué que vous n’aviez pas de problème en conduisant ? Actif dans la conduite, vous ressentez moins cet écart entre corps immobile et le déplacement vu par les yeux. C’est le moment d’organiser des relais pour prendre le volant ! Mais si vous n’avez pas le permis de conduire, vous n’avez plus qu’à lire la suite.

On n’oublie pas les petites pauses sur la route. Elles feront du bien à toute la famille !

mer coucher de soleil cheeseEn voiture, il vaut mieux que la personne au volant adopte une conduite souple. En plus, cela permet de consommer moins de carburant, que demander de plus ?

Première chose, les passagers malades doivent essayer de se détendre et de regarder un point fixe. Cela rééquilibre le corps ! Il existe aussi des lunettes anti-nausées (Seestroën S19). Cette paire a une esthétique originale… mais efficace ! Pour ceux qui souffrent vraiment en transports, cela peut devenir un investissement intéressant.

Afin de soulager les nausées, le gingembre et la menthe poivrée sont reconnus pour leurs propriétés. En pastille ou avec une petite dose d’huiles essentielles, prenez garde au dosage. Surtout pour les huiles essentielles, demandez conseil à un pharmacien car les personnes fragiles comme les enfants y sont particulièrement sensibles.

Dernière astuce, vous pouvez aussi miser sur l’effet placebo ! Pastilles, granules, bracelets… trouvés en pharmacie, ils prennent des airs de médicaments. Pour les enfants innocents, cela aide à rendre le trajet moins angoissant. Il y a aussi la technique de grand-mère qui consiste à mettre un sparadrap sur le nombril. Outre l’aspect psychologique, un objet sur soi focalise l’attention et peut bien créer le fameux point fixe qui guérit !

Les activités déconseillées

Il n’est pas recommandé de lire, ou de jouer à des jeux vidéos. Les activités qui sollicitent beaucoup les yeux ont tendance à exagérer le malaise ressenti.



Tout ceci n’a pas fonctionné ? Sachez qu’avec le temps, le mal des transports devrait s’estomper. Le corps s’habitue et s’adapte ! En attendant, vous pouvez toujours investir dans un stock de sacs à vomi, ou privilégier les trajets courts.

*****


Ajouter un commentaire