Thursday 29 August 2019

Les joies du hors saison : partez en vacances… à la rentrée !

 

dernière minute plage
Ah ! le “charme” des vacances scolaires ! Les lieux touristiques bondés, les enfants qui hurlent (ceux des autres bien sûr car les vôtres sont parfaits), le prix des locations de vacances qui double, les terrasses bruyantes, les bouchons de fin de vacances et les chassés-croisés du mois d’août… Et si cette année, vous faisiez une croix sur toutes ces joyeusetés pour vous offrir le luxe (et la tranquillité !) de vacances hors saison en profitant des bons plans du mois de septembre ou d’un séjour pas cher de dernière minute ?

Avantages des vacances hors saison : faire des économies et profiter des bons plans

kayak mer père fils

Il existe de nombreux avantages à partir en vacances hors saison, que l’on soit seul(e), en couple, ou en famille avec des enfants de moins de 6 ans ou des ados qui reprennent un peu plus tard.


Partir avec toute sa famille (à l’exception du poisson rouge qui restera tranquillement dans la cuisine !) pendant les vacances scolaires ou la haute saison peut se révéler très coûteux. En raison de l’affluence des touristes et vacanciers, les prix s’envolent ! Un des nombreux avantages lorsque l’on décide de partir hors saison en famille, c’est de pouvoir profiter de tarifs préférentiels, car en septembre ou hors périodes de vacances scolaires, les prix sont rapidement divisés par 2 voire 3, tandis que l’ambiance se détend en raison de la baisse d’affluence ! Et en réalisant des économies sur votre location ou les transports, vous pourrez par exemple vous offrir davantage activités en famille.

plage déserte familleBienfaits des vacances hors saison : enfin pénard !

En plus de réaliser des économies en profitant des bons plans de vacances hors saison, il existe de nombreux autres avantages à partir en septembre quand les autres reviennent travailler. Fini le coup de blues de la rentrée ! Le seul bleu que vous voyez, c’est celui de la mer qui s’étend à perte de vue !

Les plages, les chemins de randonnée et les lieux touristiques sont désertés par les vacanciers et les activités en extérieures ne sont plus prises d’assaut par les hordes de touristes. On perd moins de temps à faire la queue pour une glace, on a plus de choix quant aux créneaux horaires des activités et on s’énerve moins dans les bouchons (même si les enfants sont bien occupés !). Notre petit conseil ? Si vous êtes passionné(e) de canyoning, pensez à vous renseigner avant de partir si vous pourrez vous adonner à votre hobbie hors saison car certaines activités ne sont pas disponibles toute l’année.

En bref : partir hors saison, c’est s’offrir un séjour calme et vraiment reposant !

Les vacances en septembre ou comment s’offrir des séjours de rêve à bas prix (et sans touriste !)

Certaines destinations de vacances à l’instar de la Corse sont très prisées en été et au regard du prix que l’on paye, on aimerait plutôt avoir de la place pour étendre sa serviette et entendre le bruit de la mer (plutôt que les hurlements d’enfants qui ne sont pas les siens). Donc dites no ! à l’affluence, vous la connaissez déjà très bien toute l’année dans les transports en commun ou les bouchons, et offrez-vous un séjour hors saison en Corse, dans le sud-est, en Provence ou encore en Vendée car il y fait encore bon vivre au mois de septembre. Et pas besoin de réfléchir à l’avance quant à votre destination, vous pouvez désormais succomber aux charmes d’une offre de séjour de dernière minute en Corse et des bons plans du moment, car les disponibilités sont beaucoup plus nombreuses !

corse Bonifacio

Les petits bonus à partir en vacances en septembre

En plus des économies et de la tranquillité promise, partir hors saison, et notamment en septembre, a d’autres petits avantages comme celui d’être bronzé en octobre ! Qu’on se le dise, comme tout le monde est parti en juillet/août, le travail est moins intense et le rythme moins soutenu au bureau. On peut aussi en profiter pour redécouvrir sa ville et savourer sa quiétude. Et puis quel plaisir, certes un peu fourbe, de dire à ses collègues qui viennent de rentrer et doivent affronter le rush du retour “bonne rentrée et… à dans deux semaines !”.
 

*****